Ars Dogmatica

Pierre Legendre

Sur la Question dogmatique en Occident

Voici un choix d’articles et d’entretiens, pour traiter à nouveau de la question dogmatique, c’est-à-dire étudier la dimension institutionnelle de la communication humaine. 

Le principe normatif, disséminé dans le foisonnement des cultures, ne peut être éliminé ni manié à tout-va. Pourquoi ? Parce qu’il est indissociable du phénomène de la parole, règle l’architecture des sociétés et produit, par accumulation historique, l’équivalent de terrains géologiques. 

Ce livre revient sur les sédiments propres à l’Occident, traversés par un technicisme juridique étranger à d’autres cultures en apparence asservies à nos concepts, mais dont on a oublié la capacité stratégique. 

Les marges de manoeuvre sont désormais limitées pour l’Occident, si du moins il se veut pacifique. La course à la suppression des tabous dans la civilisation du droit civil est une fuite en avant, annonciatrice des violences de demain, car l’humanité ne saurait vivre sur ce pied-là. 

P.L.

Le Temps chassant les brouillards épais qui offusquent la Vérité, gravure de Clément-Pierre Marillier, 1773.

Emblème

Solennel, l’oiseau magique préside à nos écrits.
Le paon étale ses plumes qui font miroir à son ombre.
Mais c’est de l’homme qu’il s’agit :
il porte son image, et il ne le sait pas.

Sous le mot Analecta,
j’offre des miettes qu’il m’est fort utile
de rassembler afin de préciser
sur quelques points ma réflexion.